Claire Lannes tue sa cousine sourde et muette, découpe le corps et jette les morceaux dans des trains de marchandises qui passent sous un viaduc situé près de chez elle. Arrêtée, interrogée, elle avoue sans difficulté son crime mais se montre incapable d’expliquer pourquoi elle l’a commis.
D’un fait divers criminel datant de 1949, Marguerite Duras avait tiré une pièce, Les Viaducs de la Seine-et-Oise, montée en 1960 par Claude Régy. Peu satisfaite de cette version, elle revient sur cette histoire et la modifie. Le roman L'Amante anglaise paraît en 1967, la pièce est représentée un an plus tard.

Mise en scène : Monique Hervouët
Avec
Pierre Lannes : Bertrand Ducher
Claire Lannes : Delphine Lamand
L'interrogateur : Didier Royant
Lumières (création objets lumineux) : Yohann Olivier assisté de Magid El Hassouni

Photos : Phil Journé
Création : Janvier 2015 au TNT / Nantes (44)
Durée du spectacle : 1h30

Diffusion « L'amante anglaise » 2017 :

EAUBONNE (95), L'Orange Bleue: 8 Janvier 2017
PONTOISE (95), Le Dôme: 2 Mars 2017
ÉRAGNY-SUR-OISE (95), Maison de la Challe: 3 Mars 2017
VAURÉAL (95), L'Antarès: 4 Mars 2017
Dans le cadre de la programmation de L'Apostrophe, Scène nationale de Cergy-Pontoise


TÉLÉCHARGEMENT :


Espace communication
Le dossier de présentation
L'affiche HD
Les photos du spectacle (Crédit Photo : Phil Journé) :
Photo 1 Photo 2 Photo 3 Photo 4 Photo 5 Photo 6 Photo 7 Photo 8
Pour une demande de photos en HD
merci de nous contacter : banquetdavril.com@gmail.com



VIDEO :



Teaser spectacle "L'amante anglaise" de M.Duras / Cie banquet d'avril- Monique Hervouët from Banquet d'avril on Vimeo. Teaser spectacle "L'amante anglaise" de M.Duras / Cie banquet d'avril
Mise en scène de Monique Hervouët
http://banquetdavril.fr/
Réalisation : CAFÉ PROD



DANS LA PRESSE DERNIEREMENT:


OUEST-FRANCE (24 janvier 2015)



« L’affaire » de la pièce :
Le 8 avril 1949 on découvre dans un wagon de marchandises un débris de corps humain. Dans les jours qui suivent, un peu partout, en France et ailleurs, dans d’autres trains de marchandises, on découvre d’autres débris. À part la tête qui n’est pas retrouvée, la reconstitution du corps est faite à Paris, c’est celui d’une femme.
L’enquête permet de découvrir, grâce aux recoupements ferroviaires que tous les trains qui ont transporté les débris de ce corps sont passés – quelle que soit leur destination – par un même point, à savoir : sous le Pont de la Montagne Pavée, à Viorne, dans l’Essonne.
Très vite, la commune de Viorne, 2500 habitants, 75 Portugais, investie de fond en comble par la police, livre son dépeceur de cadavre, une femme, Claire Amélie Lannes, 51 ans sans profession, ressortissante de Viorne depuis 20 ans, depuis son mariage avec Pierre Lannes. Claire Lannes avoue son crime dès qu’elle se trouve en face de la police. Elle a assassiné sa cousine, Marie-Hélène Bousquet, sourde et muette.

Inspirée d’un réel fait divers
Le crime évoqué dans L’Amante anglaise s’est produit à Savigny-sur-Orge, dans le quartier dit de « la Montagne Pavée » près du viaduc du même nom, en décembre 1949. Les gens s’appelaient les Rabilloux. Lui était militaire de carrière à la retraite. Elle, elle avait toujours été sans emploi fixe.

La structure de la pièce :
Un homme qui n’est ni un policier, ni un psychologue, peut-être un journaliste, un spectateur, (l’auteure ?) s’interroge sur les raisons de ce crime et mène un entretien avec successivement :
Le mari Pierre Lannes ( 40 minutes environ )
La meurtrière Claire Lannes ( à nouveau 40 minutes )
Ces deux entretiens font le spectacle.

« Je cherche qui est cette femme, Claire Lannes. Claire Lannes a commis un crime. Elle ne donne aucune raison à ce crime. Alors je cherche pour elle. »
Marguerite Duras, Œuvres complètes, Tome II, Paris, Editions Gallimard, 2011., p.1087-1091.

Aides au fonctionnement : La DRAC Pays de La Loire, le Conseil Régional des Pays de la Loire et la Ville de Nantes.
Compagnie conventionnée et soutenue par l'Etat - préfet de la Région Pays de la Loire - DRAC.